Vous êtes ici

Période orange (313-604)

LE TRIOMPHE DU CHRISTIANISME ET LES PERES DE L'EGLISE: 313 - 604

L'Edit de Milan ( 313 ) marque le triomphe du christianisme. Désormais la puissance de l'Etat se met au service de l'Eglise tout en cherchant parfois à la dominer.
Le christianisme se propage des villes aux campagnes, repoussant le paganisme et convertissant les Barbares lors des vagues d'invasions.
Plus dangereuses sont les grandes hérésies qui viennent menacer le trésor de la Foi. Contre elles, l'Eglise rassemble les évêques en conciles oecuméniques et déploie l'intelligence de ses Docteurs qui explicitent le dépôt révélé grâce à l'étude savante de l'Ecriture et des Pères de l'Eglise.
La vie chrétienne s'organise et se fortifie, réhaussée par l'apparition d'une nouvelle forme de sacerdoce : la vie monastique.

Sources : Laurent TOUCHAGUES, 2000 ans d'Histoire de l'Eglise



285
300
315
330
345
360
375
390
405
420
435
450
465
480
495
510
525
540
555
570
585
600
615
Histoire politique
Histoire religieuse
Papes
Saints
Culturel
Histoire politique
Histoire religieuse
Papes
Saints
Culturel
Développement de l'arianisme
(312)
Concile d'Arles I
(314)
Constantin Ier seul empereur
(324)
Lactance
(250?) - (325?)
Eusèbe de Césarée
(265?) - (339)
Prudence ( Poète )
(348) - (410)
Saint Basile réorganise le monachisme
(360?)
Sainte Mélanie fonde à Jérusalem un couvent de femmes
(374?)
Essor de l'art chrétien : les basiliques
(375?)
Le Latin est officiellement la langue de l'Eglise
(390)
Saint Jean Chrysostome
(344?) - (407)
Empereur Valentinien III
(425) - (455)
Attila, Roi des Huns
(434) - (453)
Prise de Carthage par les Vandales de Genséric
(439)
Les bretons émigrent en Armorique
(442)
Bataille des Champs Catalauniques
(451)
Pillage de Rome par Genséric le Vandale
(455)
Saint Séverin prêche en Norique et en Rhétie
(465) - (482)
Boèce
(470?) - (524)
Sainte Brigitte fonde des monastères de femmes
(490)
Cassiodore
(485) - (580)
Bataille de Tolbiac
(496?)
Bataille de Vouillé
(507)
Conversion des Burgondes
(510?)
Fondation de l'abbaye de Saint-Maurice d'Agaune
(515)
Sainte Geneviève
(423) - (512)
Empereur Justinien Ier
(527) - (565)
Sédition Nika
(532)
Saint Rémi de Reims
(437) - (533)
Saint Martin de Vertou
(527) - (601)
Dédicace de Sainte Sophie de Constantinople
(537)
Fin des grandes migrations
(568)
Invasion des Lombards en Italie du Nord
(568)
Clothaire II
(584) - (629)
St Colomban évangélise l'Irlande, l'Ecosse et la Gaule
(580) - (600)
Saint Gildas de Rhuys
(496?) - (570)
Saint Jean Climaque
(575?) - (649)
Mahomet
(570) - (632)
Invasion slave en Orient
(587)
Le Sénat de Rome cesse de se réunir
(603)
Fondation de l'abbaye de Westminster
(610)
Saint Marcel I
(308) - (309)
Saint Miltiade
(311) - (314)
Saint Sylvestre Ier
(314) - (335)
Saint Jules I
(337) - (352)
Saint Libère
(352) - (366)
Saint Damase Ier
(366) - (384)
Saint Sirice
(384) - (399)
Saint Anastase I
(399) - (401)
Saint Innocent I
(401) - (417)
Saint Zosime
(417) - (418)
Saint Boniface I
(418) - (422)
Saint Célestin I
(422) - (432)
Saint Sixte III
(432) - (440)
Saint Léon le Grand
(440) - (461)
Saint Simplicius
(468) - (483)
Saint Félix III
(483) - (492)
Saint Gélase
(492) - (496)
Saint Anastase II
(496) - (498)
Saint Symmaque
(498) - (514)
Saint Hormisdas
(514) - (523)
Saint Jean I
(523) - (526)
Saint Félix IV
(526) - (530)
Boniface II
(530) - (532)
Jean II ( pape )
(533) - (535)
Saint Agapet I
(535) - (536)
Saint Silvère
(536) - (537)
Vigile
(537) - (555)
Pélage I
(556) - (561)
Jean III
(561) - (574)
Benoît I
(575) - (579)
Pélage II
(579) - (590)
Saint Sabinien
(604) - (606)
Saint Boniface IV
(608) - (615)

LE TRIOMPHE DU CHRISTIANISME ET LES PERES DE L'EGLISE: 313 - 604

L'Edit de Milan ( 313 ) marque le triomphe du christianisme. Désormais la puissance de l'Etat se met au service de l'Eglise tout en cherchant parfois à la dominer.
Le christianisme se propage des villes aux campagnes, repoussant le paganisme et convertissant les Barbares lors des vagues d'invasions.
Plus dangereuses sont les grandes hérésies qui viennent menacer le trésor de la Foi. Contre elles, l'Eglise rassemble les évêques en conciles oecuméniques et déploie l'intelligence de ses Docteurs qui explicitent le dépôt révélé grâce à l'étude savante de l'Ecriture et des Pères de l'Eglise.
La vie chrétienne s'organise et se fortifie, réhaussée par l'apparition d'une nouvelle forme de sacerdoce : la vie monastique.

Sources : Laurent TOUCHAGUES, 2000 ans d'Histoire de l'Eglise