Vous êtes ici

Concile d'Arles I

314

Le concile d'Arles en 314, organisé par l'empereur Constantin Ier après un premier concile tenu à Rome en 313, réaffirme la condamnation du donatisme. Il réunit 16 évêques dont certains de régions lointaines, Angleterre, Galice ou Allemagne. C'est le premier concile d'Arles.
Ce concile et ses 22 canons condamnent le donatisme. Les pères conciliaires, tout en regrettant "l'absence" du pape Sylvestre, estiment néanmoins utile de lui faire part des nombreuses décisions qu'ils ont prises et lui demandent de tout entériner, même si en l'occurrence, il n'a pas pris part aux débats.
Parmi les autres mesures adoptées, le concile reconnaît le service armé comme un devoir du chrétien (can. 3) et tente de fixer une date officielle de Pâques commune à tous les chrétiens. Il admet la validité du baptême administré par un païen (can. 9), ce qui sera confirmé en 1439 par le concile de Florence et il lance une condamnation ferme des clercs qui gardent des relations avec des femmes. Il rappelle aussi que les diacres ne peuvent pas offrir l’eucharistie (can. 15) et qu’ils doivent aux presbytres l’honneur qui leur est dû (can. 18). Il prend également d'autres mesures concernant le mariage chrétien et la consécration des évêques.

Conciles