Vous êtes ici

Bataille des Champs Catalauniques

451

La bataille des champs Catalauniques en 451 après J.-C. a opposé les forces coalisées, romaines, gallo-romaines et surtout germaniques, menées par le patrice romain Aetius d'une part, et l'armée composite de l'Empire des Huns, emmenée par Attila, d'autre part. La bataille est une véritable lutte fratricide, entre Goths, Francs, Huns, Sarmates et autres peuples des steppes, les uns dans le camp romain d'occident, les autres dans l'armée d'Attila déjà en retraite après son siège infructueux d'Aurelianum. Elle a été localisée par la tradition aux environs de l'actuelle Châlons-en-Champagne, près de Duro Catalaunum à l'époque gallo-romaine, d'où provient le nom des « champs Catalauniques », mais cette localisation est l'objet de controverses archéologiques.
La bataille des champs Catalauniques met fin à l'avancée extrême en Occident de l'Empire hunnique d'Attila, sous l'hégémonie des Huns des steppes, occupant les rives de la Volga vers 370 et établis durablement en Pannonie (actuelle Hongrie) au début du ve siècle. En effet, la campagne d'occident orchestrée par l'Empire hunnique se termine par une retraite précipitée et presque honteuse, sans le butin des derniers mois d'occupation-pillage des marges de la Gaule belgique2. Le maître des steppes ne peut cueillir les fruits de ses premières victoires éclatantes en assujettissant durablement les provinces gallo-romaines.
Wikipédia