Vous êtes ici

Période marron (1073-1303)

L’APOGÉE CATHOLIQUE AU MOYEN-AGE : 1073 - 1303

Après plus de 150 ans de décadence de l'Eglise, la papauté entreprend à partir de la deuxième moitié du XIème siècle, de se réformer et d'assurer un grand rayonnement sur le monde. Elle y parvient au terme d'un long combat . En même temps, le monde chrétien s'élargit par des conquêtes sur l'islam et en Occident par de nouvelles conversions de peuples. Ainsi à l'apogée du Moyen Age chrétien, l'Europe vit selon les principes de l'"augustinisme politique" préconisé par un pape de génie, saint Grégoire VII, véritable architecte de la chrétienté. Celle ci est une société sacrale et féodale, organisée selon une double hiérarchie, temporelle et spirituelle. Au début du XIIIème siècle, un très grand pape, Innocent III, impose à tous l'arbitrage pontifical, même si la fin du siècle laisse pressentir la proche décadence de la papauté.

Sources : Laurent TOUCHAGUES, 2000 ans d'Histoire de l'Eglise



1060
1070
1080
1090
1100
1110
1120
1130
1140
1150
1160
1170
1180
1190
1200
1210
1220
1230
1240
1250
1260
1270
1280
1290
1300
1310
Histoire politique
Histoire religieuse
Papes
Saints
Culturel
Histoire politique
Histoire religieuse
Papes
Saints
Culturel
Les Byzantins battus par les Turcs à Manzikert
(1071)
La querelle des investitures
(1075) - (1122)
Canossa : l'empereur Henri IV demande le pardon du pape
(1077)
Construction de la cathédrale de Lincoln
(1072) - (1092)
Construction de la cathédrale St Jacques de Compostelle
(1078) - (1128)
Règne de Guillaume le Conquérant
(1066) - (1087)
Règne de Guillaume II le Roux
(1087) - (1100)
Henri IV assiège Rome y installe un antipape
(1080)
Conversion de la Suède
(1080)
Guillaume de Saint-Thierry
(1080?) - (1148)
Construction de l'abbatiale de Cluny
(1088) - (1109)
1ère croisade
(1096) - (1099)
Prise de Jérusalem par les Croisés
(1099)
Hugues de Saint Victor
(1096) - (1141)
Construction de Vézelay
(1096) - (1132)
Règne de Philippe Ier de France
(1060) - (1108)
Règne de Louis VI de France
(1108) - (1137)
Pierre Lombard
(1100?) - (1160)
Fondation de Clairvaux par Saint Bernard
(1115)
Fondation des Templiers
(1118)
Saint Robert de Molesme
(1029) - (1111)
Concordat de Worms
(1122)
Concile de Latran I
(1123)
La Chanson de Roland
(1120)
Règne de Louis VII de France
(1137) - (1180)
Concile de Latran II
(1139)
Saint Hugues de Grenoble
(1053) - (1132)
2ème Croisade
(1147) - (1149)
Bienheureuse Ombeline
(1092?) - (1140?)
Nombreuses abbatiales cisterciennes en gothique primitif
(1148)
Règne de l'Empereur Frédéric Barberousse
(1152) - (1190)
Règne d'Henri II d'Angleterre
(1154) - (1189)
Fondation de l'Ordre d'Alcantara
(1156)
Fondation de l'Ordre de Calatrava
(1158)
"Tristan et Yseult"
(1150) - (1200)
L'hérésie cathare s'impose dans le midi de la France
(1165)
Repentir d'Henri II
(1172)
Baudouin IV de Jérusalem, le roi lépreux
(1174) - (1185)
Construction de la cathédrale ND de Strasbourg
(1176) - (1439)
Enseignement obligatoire dans tous les diocèses
(1179)
Règne de Philippe II de France
(1180) - (1223)
3ème Croisade
(1189) - (1192)
Les Maronites rentrent dans l'Eglise romaine
(1182)
Saint Laurent de Dublin
(1128) - (1180)
Fondation en Terre Sainte des Chevaliers Teutoniques
(1190)
Sac de Constantinople
(1204)
Croisade contre les Albigeois
(1209) - (1229)
Reconquista sur les Maures en Espagne
(1212)
5ème Croisade
(1217) - (1221)
Fondation des Clarisses par Ste Claire
(1212)
Concile de Latran IV
(1215)
Saint Jean de Matha
(1160) - (1213)
Construction de la cathédrale ND de Reims
(1211) - (1275)
Naissance officielle de l'Université de Paris
(1215)
Les mongols envahissent l'Europe
(1237)
Saint Antoine de Padoue
(1195) - (1231)
Bienheureux Raymond Lulle
(1232?) - (1315)
Le bûcher de Montségur
(1244)
7ème Croisade
(1248) - (1254)
Concile de Lyon I
(1245)
Condamnation des "Spirituels"
(1255)
Réunion en un seul Ordre des Augustins
(1256)
Saint Pierre Nolasque
(1189) - (1256?)
Sainte Claire d'Assise
(1193) - (1253)
Marco Polo
(1254) - (1324)
Restauration de l'empire byzantin
(1261)
Giotto
(1267) - (1337)
8ème Croisade
(1270)
Guillaume d'Occam
(1285) - (1347)
Saint Albert le Grand
(1200?) - (1280)
Perte définitive de la Terre Sainte
(1291)
Philippe le Bel battu à Courtrai par les Flamands
(1302)
Attentat d'Anagni
(1303)
Institution de l'année Sainte
(1300)
Bulle Unam Sanctam de Boniface VIII contre Philippe le Bel
(1302)
Alexandre II
(1061) - (1073)
Saint Grégoire VII
(1073) - (1085)
Saint Victor III
(1086) - (1087)
Saint Urbain II
(1088) - (1099)
Pascal II
(1099) - (1118)
Gélase II
(1118) - (1119)
Calixte II
(1119) - (1124)
Honorius II
(1124) - (1130)
Innocent II
(1130) - (1143)
Célestin II
(1143) - (1144)
Lucius II
(1144) - (1145)
Bhx Eugène III
(1145) - (1153)
Anastase IV
(1153) - (1154)
Adrien IV
(1154) - (1159)
Alexandre III
(1159) - (1181)
Lucius III
(1181) - (1185)
Urbain III
(1185) - (1187)
Clément III
(1187) - (1191)
Célestin III
(1191) - (1198)
Innocent III
(1198) - (1216)
Honorius III
(1216) - (1227)
Grégoire IX
(1227) - (1241)
Innocent IV
(1243) - (1254)
Alexandre IV
(1254) - (1261)
Urbain IV
(1261) - (1264)
Clément IV
(1265) - (1268)
Bhx Grégoire X
(1272) - (1276)
Adrien V
(1276)
Jean XXI
(1276) - (1277)
Nicolas III
(1277) - (1280)
Martin IV
(1281) - (1285)
Honorius IV
(1285) - (1287)
Nicolas IV
(1288) - (1292)
Boniface VIII
(1294) - (1303)
Bhx Benoît XI
(1303) - (1304)
Clément V
(1305) - (1314)

L’APOGÉE CATHOLIQUE AU MOYEN-AGE : 1073 - 1303

Après plus de 150 ans de décadence de l'Eglise, la papauté entreprend à partir de la deuxième moitié du XIème siècle, de se réformer et d'assurer un grand rayonnement sur le monde. Elle y parvient au terme d'un long combat . En même temps, le monde chrétien s'élargit par des conquêtes sur l'islam et en Occident par de nouvelles conversions de peuples. Ainsi à l'apogée du Moyen Age chrétien, l'Europe vit selon les principes de l'"augustinisme politique" préconisé par un pape de génie, saint Grégoire VII, véritable architecte de la chrétienté. Celle ci est une société sacrale et féodale, organisée selon une double hiérarchie, temporelle et spirituelle. Au début du XIIIème siècle, un très grand pape, Innocent III, impose à tous l'arbitrage pontifical, même si la fin du siècle laisse pressentir la proche décadence de la papauté.

Sources : Laurent TOUCHAGUES, 2000 ans d'Histoire de l'Eglise