Vous êtes ici

Saint Jean-Baptiste de La Salle

30 Avril 1651
-
07 Avril 1719

Mémoire de saint Jean-Baptiste de la Salle, prêtre de Reims, qui eut à cœur l’éducation humaine et chrétienne des enfants, surtout chez les pauvres, fonda dans ce but l’Institut des Frères des Écoles chrétiennes, pour lequel il supporta bien des tribulations, et mourut à Rouen en 1719, ayant bien mérité du peuple de Dieu.

Martyrologe romain



Aîné de dix enfants, Jean-Baptiste de la Salle est né à Reims en 1651 dans une famille illustre. Il fait de brillantes études dans sa ville natale et manifeste très jeune un goût prononcé pour la lecture de la vie des saints. Il reçoit la tonsure à onze ans et à seize devient chanoine. Il part ensuite à paris pour étudier la théologie en Sorbonne et est admis au séminaire Saint-Sulpice.

A l’âge de vingt ans, en 1671, il perd sa mère et son père l’année suivante. Devenu ainsi chargé de famille, il est obligé de revenir à Reims et quitte le séminaire parisien de Saint-Sulpice dix-huit mois après être entré. Il est ordonné prêtre en 1678 et devient docteur en théologie.

En 1679, il rencontre le maître d’école Adrien Nyel et cette rencontre marquera le grand tournant de sa vie. Frappé par l’abandon des enfants pauvres spécialement dans les villes, il constitue en 1681 un groupe de maîtres qu’il loge chez lui dont certains se lient par des vœux à une œuvre d’éducation et d’enseignement. C’est l’amorce de ce qui sera fondé officiellement en 1684 sous le nom d’Institut des Frères des Ecoles Chrétiennes qui constitue la première congrégation non cléricale de frères enseignants de l’histoire de l’Eglise. Beaucoup d’épreuves marqueront les quarante années que Jean-Baptiste de La Salle consacrera à cette fondation et même des persécutions : on ne veut pas toujours admettre ses méthodes d’enseignement, nouvelles pour l’époque, ni accepter l’exigence qu’il introduit dans l’éducation. Il crée les humanités populaires, des cours pour ouvriers et pose les bases de l’enseignement moderne devenant ainsi selon le mot de son plus récent biographe, « l’instituteur des instituteurs ».

Après avoir multiplié les fondations dans toute la France, Jean-Baptiste de La Salle meurt le Vendredi Saint 7 avril 1719 au prieuré de Saint-Yon, près de Rouen, où étaient formés les Frères. Il est béatifié en 1888, canonisé en 1900 par saint Pie X et qualifié à cette occasion de « patron céleste des éducateurs ». Sur les 40 000 frères enseignants que l’on dénombre aujourd’hui dans le monde, 10 000 sont des Frères des Ecoles Chrétiennes.
http://surlespasdessaints.over-blog.com/article-18411382.html

1888
1900
Pays: