Vous êtes ici

Argentine

Bienheureuse Maria Antonia de Paz y Figueroa

María Antonia de Paz y Figueroa, plus connue sous le nom de Mama Antula (1730 - 1799), était une religieuse argentine, fondatrice de la Société des Filles du Divin Rédempteur.

Depuis sa jeunesse, elle collabora avec les jésuites pour développer les Exercices spirituels. S'installant à Buenos Aires, elle y fonda la Santa Casa de Ejericios, où elle organisa de nombreuses retraites. Elle donna naissance à la Société des Filles du Divin Rédempteur pour la continuité de son œuvre missionnaire.

1905 puis 1999 : introduction de la cause en béatification et canonisation
1er juillet 2010 : le pape Benoît XVI lui attribue le titre de vénérable
3 mars 2016 : le pape François reconnaît un miracle dû à son intercession et signe le décret de béatification
27 août 2016 : béatification célébrée à Santiago del Estero par le cardinal Angelo Amato au nom du Saint-Père.

Bienheureuse Catalina de Maria Rodriguez

Mère Catalina de Maria, au siècle Josefa Saturnina Rodríguez (27 novembre 1823, Cordoba - 5 avril 1896), était une religieuse catholique argentine, connue pour avoir été la fondatrice de la congrégation des Sœurs Esclaves du Sacré-Cœur de Jésus. Son institut a pour but l'éducation, la promotion de la femme et l'organisation de retraites spirituelles.

Saint José Gabriel del Rosario Brochero

José Gabriel del Rosario, surnommé Cura Gaucho, né le 16 mars 1840 et décédé le 26 janvier 1914, est un prêtre catholique argentin, connu pour avoir été le curé d'une vaste paroisse qu'il su transformer, notamment par l'évangélisation, l'éducation et les soins notamment pour les lépreux. Il fondera aussi une maison d'exercices spirituels qui connaitra un rayonnement à travers la région.

Saint Hector Valdivielso Saez

Héctor Valdivielso Sáez est né le 31 octobre 1910 à Buenos Aires, en Argentine ses parents y ayant émigré. Ils reviennent assez vite en Espagne, et sa famille s'installe à Briviesca dans la province de Burgos.

Hector entre alors chez les Frères des écoles chrétiennes, à Bujedo, et prend le nom de Benito de Jesús, tandis que son père part pour le Mexique.

Ses supérieurs lui proposent de devenir missionnaire. Il se rend alors en Belgique, où se trouve la maison généralice. Il prononce ses vœux en 1927, et en 1929 il est nommé à Astorga.

Là, il enseigne, et mène parallèlement un apostolat missionnaire, diffusant la presse catholique, et écrivant divers articles. En 1933, il est à Turón où il continue les mêmes activités. Il meurt martyrisé le 9 octobre 1934 durant la Révolution asturienne avec huit autres frères. Il n'avait pas encore vingt-quatre ans.

Il a été béatifié à Rome par le pape Jean-Paul II le 29 avril 1990,
Et canonisé le 21 novembre 1999 à Rome par Jean-Paul II.
Il est fêté le 9 octobre.
(source : Wikipédia)

Bienheureux Ceferino Namuncura

Ceferino Namuncurá, jeune mapuche religieux salésien, le premier bienheureux né en Argentine, mort en 1905 à l’âge de 18 ans, béatifié par le Cardinal Bertone le 10 novembre 2007 Chimpay (Viedma - Argentine).
Ceferino 'estimant et assumant pleinement son identité indigène, accepta ce que l’‘autre monde’ lui offrait pour sa formation humaine et chrétienne. Il ne pouvait pas s’empêcher de ressentir, en son for intérieur de jeune saint, un grand désir d’être tout à Dieu, disciple missionnaire du Christ au milieu de son peuple”.
À l'âge de 11 ans, Ceferino demanda à son père, alors vieux chef mapuche et humilié par la défaite de son peuple devant les espagnols, la permission d'aller étudier à Buenos Aires pour 'pouvoir être utile à sa race'. Il devint élève d'un collège religieux, où il excella dans le chant aux côtés de Carlos Gardel, le plus célèbre chanteur de tango argentin.
Ceferino, qui voulait devenir prêtre, fut remarqué pour sa foi par le vicaire de Patagonie, Mgr Juan Cagliero qui l'envoya à Rome faire ses études. Il fut présenté au pape Pie X en 1904. Mais le climat italien ne lui convenait pas et, atteint de tuberculose, il y meurt l'année suivante.
Le peuple chilien se sent 'très proche du cœur noble et pur de ce jeune, par le sang chilien qui coulait dans ses veines et également par la foi catholique qu’il avait reçue et cultivée en Patagonie'. Selon l’évêque, en Ceferino s’offre 'une belle synthèse observée de rares fois: fidèle à ses habitudes ancestrales et fidèle à la religion dans laquelle il a été baptisé'.
'Ceferino est un reflet fidèle et un fruit des valeurs de nos peuples d’origine que l’Église apprécie et encourage - poursuit le texte -, valeurs que nous méprisons bon nombre de fois dans la cohabitation quotidienne. Des préjudices et des discriminations comme celles qu’il affronta à son époque, continuent déplorablement à endommager aujourd’hui les indigènes et leurs communautés, principalement dans les processus migratoires internes'.
C’est pourquoi en ces temps d’intolérance et de peu de dialogue, la vie de Ceferino 'éloignée du ressentiment, nous enthousiasme par sa valeur du respect des personnes et par son attitude de pardonner ceux qui nous offensent'.
(source : Agence Fides)

François (pape)

Il a été auparavant archevêque de Buenos Aires et cardinal.
Il est le premier pape issu des rangs de la Compagnie de Jésus, le premier pape non européen depuis le pape syrien Grégoire III au VIIIe siècle ainsi que le premier issu du continent américain. Il est également le premier pape à prendre le nom de François, nom choisi en souvenir de l'engagement de saint François d'Assise dans le choix d'une vie simple, pour la paix, et pour le « respect profond de toute la Création ». Il a évoqué sa possible renonciation, comme pour son prédécesseur.
suivre l'actualité du pape sur wikipédia ou sur zenit .org
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_(pape)

S'abonner à RSS - Argentine