Vous êtes ici

Belgique

Bienheureuse Odette

Bienheureuse Odette
Moniale au Brabant (✝ 1158)
Bienheureuse Odette
Née dans une illustre famille du Brabant, en Belgique, ses parents voulurent la marier malgré elle. Traînée devant l'autel, elle répondit au prêtre "Non, pas du tout" au moment de déclarer si elle consentait à prendre pour époux le chevalier Simon que ses parents lui destinaient.
(Une internaute nous signale qu'à la question habituelle : "Voulez-vous prendre pour époux ..." elle ne se contenta pas de dire seulement :"non, pas du tout", mais ceci : "Puisque vous cherchez avec tant de sollicitude à savoir si je suis disposée à accepter ce jeune seigneur pour époux, apprenez que je ne veux accepter ni lui, ni un autre; mon amour et ma foi sont engagés à Jésus Christ".)
Pour éviter tous les autres prétendants attirés par sa beauté, elle se coupa le nez, entra chez les religieuses de Prémontré, au couvent de Bonne-Espérance, à Rivroelles ou Rivreuilles en Belgique, dont elle devint la prieure. C'est là qu'elle meurt, à moins de vingt-cinq ans.
(Nominis)

Apparitions mariales de Beauraing

Du 29 novembre 1932 au 3 janvier 1933, cinq enfants de Beauraing ont été témoins, à 33 reprises, des apparitions de Notre-Dame.
Après bien des réticences et des oppositions, la véracité de leurs dires fut, en conclusion d'une enquête rigoureuse, reconnue par l'autorité diocésaine: le culte fut autorisé en 1943, et le caractère surnaturel des faits reconnu en 1949. Dès le début, les pèlerins affluèrent aux pieds de "Notre-dame au Cœur d'Or", sous l'Aubépine, en réponse sa demande."Que l'on vienne ici en pèlerinage!".

Apparitions de Notre Dame de Banneux

Également connue sous le nom de « Vierge des Pauvres », le témoin de son apparition fut la petite Mariette Beco, qui raconta au curé de sa paroisse comment elle avait vu une dame en blanc, et que celle-ci lui avait assuré qu’elle était « la Vierge des Pauvres ». Elle lui avait dit : « Je suis venue soulager la souffrance » et « Croyez en moi et je croirai en vous ».

Lorsque Mariette n’avait que douze ans, elle eut la vision d’une magnifique femme à travers la fenêtre de sa cuisine. La dame lui demanda de plonger les mains dans une petite fontaine et lui expliqua que cette source était là pour guérir et « pour toutes les nations ». Au fil du temps, ce lieu attira beaucoup de pèlerins. Aujourd’hui, cette source produit plus de 7 000 litres d’eau par jour, de nombreuses guérisons miraculeuses lui sont attribuées. Après ces apparitions, Mariette mena une vie réservée. En 2008, elle émit une déclaration finale sur ses apparitions : « Je n’étais que le simple facteur qui distribue le courrier. Une fois que le courrier est parvenu, le facteur n’a plus aucune importance ». Mariette est décédée en 2011, à l’âge de 90 ans.

En 1942, l’évêque Louis-Joseph Kerkhofs, de Liège, Belgique, annonça l’approbation de la vénération à Marie, sous le titre de Notre Dame des Pauvres. En 1947, le Saint-Siège approuva et reconnu les apparitions.
(Aleteia)

Saint Hubert de Liège

À Tervuren, dans le Brabant, en 727, le trépas de saint Hubert, évêque de Tongres et Mästricht. Disciple et successeur de saint Lambert, il déploya son activité à répandre l’Évangile à travers le Brabant et les Ardennes et à y combattre les mœurs païennes, et il bâtit à Liège une église où il transféra les restes de son prédécesseur. (au 30 mai au martyrologe romain)

Martyrologe romain

S'abonner à RSS - Belgique