Vous êtes ici

Sainte Fare

Env. 600
-
657

Au pays de Meaux, en 657, sainte Fare, abbesse. Après avoir, pendant quarante ans, dirigé le monastère d’Evoriacum, qui fut ensuite appelé de son nom Faremoutier, elle fut associée dans la troupe des vierges qui suivent l’Agneau de Dieu.
Martyrologe romain


Sainte Fare a connu :
Saint Cagnoald
(575) - (633)

Abbesse de Faremoutiers, près de Meaux dans la Brie française, elle était burgonde d'origine. Elle connut d'abord bien des oppositions paternelles à ses projets de devenir moniale jusqu'au jour où Gondoald, évêque de Meaux et saint Eustase, disciple de saint Colomban, décidèrent le père à donner à sa fille la liberté de choisir la vocation de sa vie.
Sainte Fare se retira d'abord à Champeaux puis dans une nouvelle maison qui prendra son nom: Faremoutiers.
Source : Nominis
Soeur de Saint Cagnoald, de Saint Faron de Meaux et de Sainte Anestrude.