Vous êtes ici

Saint Ouen de Rouen

600 ou 603
-
24 Août 686

Dans sa jeunesse, il est nommé Dadon ou Audoin.
Fils d'Authaire, grand fonctionnaire royal sous Clothaire II.
Il a pour frères Saint Adon, fondateur de l'abbaye de Jouarre, et Radon, trésorier des finances du Roi.
La famille rencontre St Colomban qui leur prédit qu'« ils seraient bien-venus devant Dieu et devant le monde » et leur donne sa bénédiction.
Envoyé par la suite à l'abbaye Saint-Médard de Soissons, il reçoit une éducation qui lui permet d'entrer à la cour du roi Clotaire II peu avant la mort de ce dernier.
Son successeur Dagobert 1er, roi des Francs fait de Dadon son référendaire (chef de la chancellerie) entre 629 et 632/6333 et tire profit de ses enseignements. Dadon fait la connaissance de saint Éloi (Eligius en latin), orfèvre-trésorier à la cour du roi. Ils servent ensemble de leur mieux le roi Dagobert 1er malgré ses travers. À la mort du roi, ils se considèrent dégagés de leurs devoirs séculiers et quittent la cour pour s'atteler aux études théologiques.
Dadon est ordonné prêtre par Dieudonné, évêque de Mâcon, et fonde, avec ses frères, en 636 l'abbaye de Rebais, sur des terres données par le maire du palais Erchinoald. Régie par la règle de saint Benoît sous la mouvance de St Colomban, son premier abbé est Agile de Rebais - saint Aile, venu de Luxueil, nommé lors du synode de Clichy en 637, au cours duquel est rédigé le privilège épiscopal de Faron pour Rebais. En 649, il confia l'abbaye à Saint Aile.


Saint Ouen de Rouen a connu :
Dagobert 1er, roi des Francs
(629) - (639)
Saint Aile
(590) - (650)