Vous êtes ici

3ème apparition rue du Bac

Décembre 1830

Au mois de décembre 1830, pendant l'oraison, Catherine entend de nouveau un froufrou, cette fois derrière l'autel.
Le même tableau de la médaille se présente auprès du tabernacle, un peu en arrière.
« Ces rayons sont le symbole des grâces
que la Sainte Vierge obtient aux personnes qui lui demandent...
Vous ne me verrez plus ».
C'est la fin des apparitions. Catherine fait part à son confesseur, le Père Aladel, des requêtes de la Sainte Vierge. Il l'accueille fort mal, lui interdit d'y penser. Le choc est rude.
Le 30 janvier 1831, Catherine prend l'habit. Le lendemain, elle part à l'hospice d'Enghien fondé par la famille d'Orléans 12 rue de Picpus, à Reuilly, à l'Est de Paris, dans un quartier de misère où elle servira les vieillards et les pauvres pendant 46 ans, incognito.
http://www.mariedenazareth.com/qui-est-marie/recit-des-apparitions-la-ru...