Vous êtes ici

Février 2016

Sainte Louise de Marillac

À Paris, en 1660, sainte Louise de Marillac, veuve, qui sans négliger l’éducation de son fils, fonda les Filles de la Charité, sous la direction de Saint Vincent de Paul, et forma par son exemple ses compagnes au soin des malades, à l’instruction religieuse des enfants pauvres, mais surtout à la prière et à la confiance dans le Seigneur.
Martyrologe romain

Saint Théophile de Corte

Prêtre franciscain, il ranima la vitalité de nombreux couvents par sa fermeté et sa douceur, forçant même l'admiration des moines qui lui étaient le moins favorables.

Bienheureuse Angelina de Corbara ou de Marsciano

À Foligno en Ombrie, l’an 1435, la bienheureuse Angéline de Marciano. Devenue veuve, elle passa plus de cinquante ans au service de Dieu et à se rendre utile au prochain et donna naissance aux couvents de religieuses du Tiers-Ordre de Saint-François pour l’éducation des jeunes filles.
Martyrologe romain

Saint Jean de Capistran

Mémoire de saint Jean de Capistran, prêtre de l’Ordre des Mineurs, qui travailla à rétablir dans son Ordre la discipline régulière et à affermir la foi et les mœurs catholiques à travers l’Europe. Par la ferveur de ses prédications et de ses prières, il encouragea le peuple des fidèles et contribua à la défense de la liberté des chrétiens. Épuisé de fatigue, il mourut en 1456 au couvent d’Ujlak, sur la rive du Danube, alors dans le royaume de Hongrie.
Martyrologe romain

Bienheureuse Antoinette de Florence

A l'âge de 15 ans, en 1415, Antoinette se marie et donne la vie à un petit garçon avant de perdre son mari. Elle se remarie, mais connaît un deuxième veuvage très rapidement. Elle entend l'appel de Dieu après avoir écouté un sermon de Saint Bernardin de Sienne. Elle rejoint les tertiaires franciscaines fondées par la Bienheureuse Angelina de Corbara ou de Marsciano, veuve elle aussi. En 1433, Antoinette est envoyée à l'Aquila pour fonder une nouvelle communauté. Aidée de Saint Jean de Capistran, elle fonde le monastère Corpus Christus. Les débuts sont très difficiles et Antoinette n’hésite pas à mendier pour soulager ses soeurs. Elle se donne corps et âme pour faire vivre dans la communauté les préceptes de l'Evangile. Ses efforts sont récompensés puisque de nombreuses vocations affluent à l'Aquila. Antoinette souffre beaucoup du comportement de son fils qui dilapide le patrimoine familial. Bénéficiant cependant des prières de sa mère et de l'influence de Saint Jean de Capistran, il reprend le droit chemin et revêt l'habit franciscain. Antoinette obtient d'être libérée de sa charge pour s'adonner à la contemplation et au silence, tout en supportant une maladie douloureuse, dont elle meurt en 1472.
Paroles et prières n°68 fevrier 2016

Saint Aubin d'Angers

À Angers, vers 550, saint Aubin, évêque. D’une grande austérité, il stigmatisa avec énergie les mariages incestueux, fréquents chez les nobles, et promut le troisième concile d’Orléans pour la rénovation de l’Église en Gaule.
Martyrologe romain

Saint Papias de Hiérapolis

À Hiérapolis en Phrygie, au IIe siècle, saint Papias, évêque, homme vénérable, dit saint Irénée, auditeur de Jean l’Ancien, familier de Saint Polycarpe de Smyrne et qui donna son interprétation des paroles du Seigneur.
Martyrologe romain

21 martyrs coptes

21 jeunes coptes égyptiens décapités par les djihadistes de Daesh (ou EI pour État islamique) en Libye, dimanche 15 février

Saint Charbel

Il naquit en 1828 dans un village de la montagne du Liban, d'une famille pauvre et fut baptisé dans l'Église maronite. Orphelin très jeune, sa famille s'oppose à sa vocation religieuse. Il fugue et se réfugie au monastère Saint-Maroun d'Innaya. Après 20 années monastiques, il se retira solitaire dans un ermitage proche et passa les vingt-trois dernières années de sa vie absorbé en Dieu, s'adonnant à la pénitence et à la prière, mais aussi recevant les fidèles qui cherchaient Dieu auprès de lui. Il sut équilibrer sa vie entre l'ascèse, le travail et la pauvreté, la centrant sur l'adoration et la communion eucharistique. Sa vie était si perdue en Dieu qu'il faisait des miracles sans s'en rendre compte. Comme ce soir, par exemple, où, distrait, il verse de l'eau dans sa lampe à huile. Elle ne s'éteignit pas, mais au contraire brûla toute la nuit(*). Son tombeau devint aussitôt un lieu de pèlerinage et de guérisons sans nombre. Il est un des saints les plus populaires du Liban. ( Nominis )

Rencontre du Pape François et du patriarche Kirill

Près de mille ans après le schisme entre chrétiens d'Orient et d'Occident, les chefs de file des deux Églises, le pape François et le Patriarche Kirill, se sont rencontrés pour la première fois à Cuba.